Flash Defense, brume anti-pollution de Ren : bien, mais...

Je ne sais pas vous, mais moi depuis les pics de pollution, je deviens hyper, mais alors hyper flippée de ma peau. Oui, normalement je devrais être flippée de ma respiration, ma santé... Je le suis hein, faut pas croire. Mais je sais aussi ce que ça provoque sur la peau. J'y suis peut-être plus sensibilisée. Mais bref. Je me dis qu'il faut agir, alors j'agis !


Et le produit un peu cool pour se protéger de la pollution est signé Ren : Flash Defense, brume anti-pollution. Le nom est clair. Bon alors globalement, j'aime beaucoup la marque Ren. Ce sont des formules plutôt clean, pas forcément bio ou naturel, mais en tout cas il y a un vrai souci que ce soit le mieux possible. On prend le meilleur de la science et le meilleur de la nature, et on te le met dans des produits. Voilà leur philosophie. J'adhère totalement.

Le principe est simple : tu fais tes soins de jour habituels, tu te maquilles (ou pas hein, tu fais comme d'hab) et ensuite, yeux fermés, tu vaporises la brume sur ton visage. Moi j'ai limite envie de m'en vaporiser partout, mais bon, il faut se contenter du visage sinon le truc va durer 2 semaines. C'est pas le but.

Ensuite, les actifs forment un bouclier sur la peau contre la pollution, donc le stress oxydatif, donc le vieillissement prématuré de la peau. Bah oui, la pollution, ça accélère le vieillissement de ta peau. Alors si vous voulez pas toutes ressembler à Benjamin Button, faut faire quelque chose !

Les actifs, les voici :

Wakame: puissant antioxydant ; riche en vitamines A, B1, B2, B3, B6, B12, C, fer et calcium. Candida Saitoana: extrait de champignon qui détoxifie et améliore la longévité des cellules ; redonne de l'éclat à la peau. Sophora du Japon: booste les capacités antioxydantes de la peau pour améliorer son mécanisme de réparation (Ceci est un copié-collé sans vergogne. Mais c'est bon hein, c'est une liste d'ingrédient, tu vas pas me faire culpabiliser hein)


Je me la mets religieusement dès que j'entends à la radio (Europe 1, for ever), qu'il y a un pic de pollution. Pollution ? Pouf ! Un pschitt de Ren après le make-up. Problème : je ne vois pas les résultat. Et malheureusement, c'est bien normal, puisque le résultat qu'il doit provoquer c'est que rien ne change. Ca se passe dans ta peau, donc non, c'est pas visible. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que comme on ne voit rien (y a pas d'éclat en plus, pas un confort, rien quoi), on peut être tenter d'abandonner le produit rapidement. C'est dommage. J'aurai peut-être ajouté des genres de perles de lumières ou je sais pas quoi. Un truc qui donne un effet un peu "maquillage" pour apporter du glow histoire qu'on ait envie de mettre cette brume pour des raisons plus immédiates. Après, si tu laisses le flacon de côté, j'ai envie de dire : vois ça avec ta peau. C'est entre vous.


Mais outre le fait qu'on ne voit pas à œil nu le résultat, il y a un truc qui me chiffonne un peu avec cette brume. Je ne doute aucunement de son efficacité ni de son utilité. Par contre, j'ai un petit souci côté odeur. Elle sent bizarre. Non, elle ne pue pas. C'est pas ça. Mais je trouve l'odeur un peu étrange. Genre... C'est pas comme un truc moisi, mais un peu. Un truc de plastique moisi. Je ne sais pas si c'est mon flacon qui a tourné ou pas, mais si c'est la vraie odeur... Elle est un peu gênante.

Du coup, gros problème : entre le fait qu'on ne voit aucun résultat immédiat et le fait que l'odeur est un peu moyenne, j'ai du mal à utiliser ce produit pourtant bien utile. Je me rabats plus facilement sur Ma Vap' bien aimé de Garancia (dont je vous ai parlé la semaine dernière). Comme elle est légèrement teintée, on a un glow quand on la met. Un effet, certes hyper léger, mais qui encourage l'utilisation. Et puis l'odeur est vraiment plus agréable. D'ailleurs, je crois qu'il n'y en a pas.


Mon verdict ? C'est vraiment dommage pour ce produit car la compo est cool, l'utilité est certaine, mais ça manque un peu de sexyness à mon goût. Dommage.

Son prix : 28,50 euros. A SHOPPER ICI.

CONVERSATION

0 commentaires:

Back
to top